Les phobies

Faire un don maintenant par CanadaHelps.org!

 

La phobie, qu’est-ce que c’est  ?
Une phobie spécifique est la crainte irraisonnée ou irrationnelle d’un objet ou d’une situation. On a tous une petite peur, une crainte qui pourrait paraître irraisonnée, comme la peur d’aller chez le dentiste, la peur de conduire une voiture ou de prendre l’avion. La différence avec une phobie est la fréquence, l’intensité et le caractère handicapant de la peur. Malheureusement, la fréquence de ce genre de peur irrationnelle dans la population (25% de la population a une peur intense des serpents par exemple), même la plus sévère, banalise ce trouble psychologique qui reste, au demeurant, fortement handicapant.  Une peur devient phobie dans la mesure où elle altère/handicape significativement le fonctionnement de l’individu.

Il existe différents types de phobies, classées selon l’objet de la peur :

Les phobies de type animal (arachnophobie, acarophobie, etc.) qui est la crainte des animaux et insectes.

Les phobies de type situationnel (claustrophobie, peur des avions, apopathophobie). On a souvent confondu les personnes souffrant de phobies de type situationnel avec les agoraphobes. La différence vient du fait que les situationnels ne génèrent pas d’attaque de panique en dehors du contexte de l’objet craint. Les agoraphobes peuvent vivre des attaques de panique inattendues, sans aucun signe annonciateur.

Les phobies de type environnement naturel réfèrent à la crainte de situations ou événements se produisant dans la nature, comme les sommets, l’orage, l’eau.

Les phobies de type sang-injection-accident sont une phobie particulière dans la mesure où, au lieu de voir monter l’activation du système nerveux sympathique, du rythme cardiaque et de la pression sanguine, les individus subissent une chute considérable de ces deux paramètres qui a pour conséquence la perte de connaissance. La relaxation, fréquemment utilisée dans les autres types de phobies, n’est ici d’aucune utilité. Au contraire, c’est la contraction musculaire qui sera indiquée comme traitement.

Un dernier type de phobie, non recensée par le DSM comme un sous-type officiel mais jouant un rôle important dans nombre de problématiques, est le type intéroceptif. Ce type de phobie est la peur des sensations physiques. Elle est présente dans le trouble panique.

 

Un cas particulier : la phobie sociale
20 à 50% des gens sont timides. Plus d’une personne sur 10 va ressentir une réelle détresse en situation sociale, on dit alors qu’elle souffre de phobie sociale. Ce type de crainte, souvent de performance, touche plus de personnes qu’on ne le croit. La phobie sociale peut être spécifique ou généralisée.

Copyright © 2009 Egide Altenloh : psychologue-psychothérapeute à Bruxelles-Uccle. Tous droits réservés.

 

Pour aller plus loin
Nous vous invitons à lire l’article complet présent dans notre Bulletin n°36 consacré aux phobies, ainsi que le l’article sur les phobies présent sur le site de canoë santé.


L’AQPAMM peut vous aider

Nous sommes heureux si vous avez pu trouver dans cet article de l’information pertinente.
Nous sommes là pour vous aider, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous vous proposons :

-De l’écoute téléphonique
-Des suivis individuels, de couple ou familiaux
-De l’aide d’urgence
-Et beaucoup d’autres services !

 

 

Retour aux fiches maladies



Imprimer cette page