LE CIRCUIT DE SOINS

 

 

Mon proche semble aller mal mentalement
Si votre proche semble avoir des symptômes de troubles mentaux, vous pensez peut-être qu’il devrait bénéficier d’une évaluation et entrer dans un circuit de soins. Pour en savoir plus sur les symptômes les plus courants des troubles mentaux, consultez nos articles Les grands types de maladies mentale et Les symptômes de la maladie mentale

1.Première étape : Rencontrer un premier professionnel
En tout premier lieu, il faut que votre proche rencontre un premier professionnel, qui va vous référer au Guichet d’accès (2ème étape). Il est désormais inutile de passer par les urgences de l’hôpital ou les hôpitaux psychiatrique (sauf en cas d’urgence réelle…)
Ce professionnel peut être :

-son médecin traitant
-un medecin de clinique sans rendez-vous
-un professionnel de la santé
-un professionnel à l’accueil santé du CSSS
-un professionnel à l’accueil de votre CLSC
-un intervenant en prévention du suicide
-un intervenant d’un organisme communautaire en santé mentale
(qui a des accords avec le CSSS)
-un intervenant d’un centre de crise

Note : L’AQPAMM n’est pas accrédité pour référer une personne souffrant de troubles mentaux, mais seulement ses proches



2. Deuxième étape : se rendre au Guichet d’accès du CSSS

Le guichet d’accès, c’est par là qu’il faut désormais passer pour avoir un suivi au niveau mental. C’est le premier lieu où les besoins des personnes qui vivent des problèmes de santé mentale seront évalués par l’équipe de santé mentale.

Avec la référence du premier professionnel en main, votre proche va pouvoir rencontrer un professionnel de l’équipe de santé mentale pour adultes ou pour enfants et jeunes.
Cette personne va faire une évaluation  pour déterminer si votre proche :

-A réellement un problème d’ordre mental

- Si c’est le cas, il doit rester entre les mains de l’équipe du guichet d’accès pour un suivi : on va le mettre sur liste d’attente pour obtenir un rendez-vous de suivi auprès d’un professionnel des services de santé mentale de 1ère ligne (avec un psychiatre répondant ou un médecin omnipraticien)

-Si votre proche est vraiment très en difficulté mentalement, il se peut qu’on l’oriente vers les services de 2ème ligne : psychiatres et pédopsychiatres dans un établissement spécialisé.

-Exceptionnellement, l’équipe de santé mentale peut décider de l’hospitaliser d’urgence.


Il existe 5 CSSS qui offrent un guichet d’accès en santé mentale sur Montréal.


3. Votre proche est désormais suivi et écouté. Et vous ?

C’est là que nous, à l’AQPAMM, nous intervenons, car votre proche n’est pas le seul à souffrir ! Vous pouvez, vous aussi, avoir accès à des services, en venant nous rencontrer.
Tout d’abord, si vous sentez que vous avez vous aussi besoin d’être suivi psychologiquement, sachez que L’AQPAMM est accrédité pour référer les proches des personnes atteintes de troubles mentaux (mais pas les personnes atteintes elles-mêmes). Ainsi, vous aussi pouvez avoir accès au guichet santé du CSSS (sans passer par l’accueil général).

Nous vous proposons également de l’écoute téléphonique, des groupes de soutien ou des rencontres avec une intervenante. Et pour mieux vous informer sur ce que vous vivez, nous proposons également de la psychoéducation et des conférences.

Faire un don maintenant par CanadaHelps.org!



Imprimer cette page